LETTRE D'INFORMATIONS URPS
N°6 JUIN 15
Version PDF | Site Internet
 

PAERPA (PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D’AUTONOMIE)
Depuis le 1er octobre, l’expérimentation PAERPA qui vise à fluidifier le parcours de soins de la personne âgée sur le territoire du Grand Nancy a démarré.

Celle-ci devrait durer 3 années, au cours desquelles en-dehors d’une utilisation optimisée des dispositifs de droit commun existant pour améliorer le maintien à domicile des personnes, des dispositifs dérogatoires, pris en charge par le financement de l’expérimentation, permettent à certains patients de profiter d’actions novatrices comme par exemple l’utilisation d’un pilulier intelligent.

La mise en place et le suivi de cette expérimentation nécessitent de très nombreuses réunions (près de 50 à ce jour) auxquelles vos élus participent afin de donner au pharmacien toute sa dimension. Nous vous avons invités lors d’un mini salon dédié début octobre, nous vous avons écrits mi-novembre et nous revenons vers vous.

Alors, aux pharmaciens du Grand Nancy, il est primordial que vous vous appropriiez PAERPA en participant :

• Au repérage des personnes fragiles,
• A la coordination clinique de proximité avec les autres professionnels de santé libéraux,
• En échangeant par mail sécurisé avec tous les acteurs,
• En effectuant de la préparation des doses à administrer (PDA) sur prescription dans le cadre du plan personnalisé de santé du patient.

Sans vous en rendre compte, vous écrivez une partie de la pharmacie de demain. Ayez conscience de tout l’intérêt suscité par cette expérimentation. J’en veux pour preuve les échanges que j’ai pu avoir avec le ministère au travers de l’ARS, et que j’ai eus directement avec la DSS et la cour des comptes. Retour sommaire >>>

BREVES
• Le pharmacien référent en EHPAD, j’y crois :l’URPS a présenté, au cours de 4 réunions départementales, les missions du pharmacien référent en EHPAD aux directeurs, médecins coordonnateurs et cadres de santé des établissements. Un premier contrat de pharmacien référent rémunéré en EHPAD a été signé en fin d’année 2014 en région Lorraine. Une commission pour la promotion du pharmacien référent en EHPAD vient d’être créée au sein de l’URPS et a pour vocation d’aboutir à une multiplication de la signature de contrats de pharmaciens référents rémunérés.

• Le pharmacien au cœur des coopérations inter professionnelles : l’URPS a présenté le rôle du pharmacien d’officine dans la conciliation médicamenteuse au cours d’un colloque organisé par BMS le 10 décembre 2014 à l’hôpital de Mercy.

• La sécurité des professionnels de santé :L’ensemble des URPS de la région Lorraine vous invite à une soirée sur la sécurité des professionnels de santé le 5 février 2015 à Metz, Espace Pilâtre de Rozier, 2 rue Georges Ducrocq. Celle-ci se déroulera sous la forme de trois ateliers différents dont un de self défense adaptée. Merci de venir avec blouses. Vous trouverez, en annexe de cette lettre d’informations, un dépliant sur cette soirée ainsi que le bulletin d’inscription.

• Vaccination : Dans le cadre d’une semaine de recueil de données sur le statut vaccinal des patients, certains d’entre vous (exerçant dans une zone définie par l’ARS Lorraine) ont été sollicités pour remplir avec les patients un questionnaire. 95% des résultats obtenus proviennent de pharmaciens alors que médecins, infirmiers et sage femmes participaient à l’opération réalisée en lien avec le groupe régional de travail sur la vaccination mené par l’ARS. Une preuve de votre mobilisation.

• Pharmacrypt®  Pensez à vous inscrire à la messagerie sécurisée gratuite en vous rendant sur le site www.urpspharmacienslorraine.fr.

• Un peu de vocabulaire :La prise en charge des patients est aujourd’hui globale et l’ARS procède à une réorganisation aussi bien dans le monde hospitalier, qu’en ambulatoire ou dans le secteur médico-social. Voici quelques termes et acronymes à garder en mémoire :
Filière de soins: C’est ainsi que se réorganise la prise en charge des patients. On parle de filière gérontologique, de filière addictologie...
CSAPA: Centre de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie.
CAARUD: Centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction de risques pour usagers de drogues.
CLIC: Centre local d’information et de coordination.
MAIA: Méthode d’action pour l’intégration des services dans le champ de l’autonomie.

• TDR angine :le pharmacien est autorisé à réaliser certains TROD (Tests rapides d’orientation diagnostique). Ainsi, en collaboration avec le réseau ANTIBIOLOR et l’ARS Lorraine, l’URPS lance une expérimentation de réalisation du test de dépistage rapide de l’angine pour des patients se rendant spontanément à l’officine. Vous pouvez toutes et tous participer et vous serez indemnisés pour la réalisation de cette étude.
Seules conditions préalables : disposer d’un espace de confidentialité, assister à l’une des réunions de formation et signer une charte d’engagement avec l’URPS. Vous recevrez début février, par courrier, le calendrier des formations.
Nous vous rappelons le site internet d’antibiolor www.antibiolor.org où vous pouvez notamment télécharger l’antiobioguide.



Retour Sommaire >>>
EDITORIAL

Que de remous au sein de notre profession en 2014, mais une ligne directrice claire et affirmée de la part de l’URPS Pharmaciens Lorraine : ancrer le pharmacien d’officine dans l’exercice de demain, au cœur du parcours de vie du patient et en lien avec son entourage et tous les autres professionnels, qu’ils soient du secteur sanitaire, médico-social ou hospitalier.

L’exercice de demain, c’est une dispensation juste et de qualité dans l’optimisation de la définition de la dispensation et de ses trois points.

L’exercice de demain, c’est une implication forte du pharmacien dans toutes les missions définies par l’article 38 de la loi HPST : prévention, tests d’orientation diagnostique, accompagnement et suivi thérapeutique, coopération inter professionnelle…

L’URPS Pharmaciens Lorraine, ce sont des outils développés par vos élus pour vous aider au quotidien dans la réalisation de ces actions.

Découvrez ces outils tout au long de la lecture de cette lettre d’informations et retrouvez-les aussi sur notre site www.urpspharmacienslorraine.fr.

Mais, pour que ces outils vivent et soient reconnus, il nous faut un soutien indéfectible de votre part et une implication forte dans les actions que nous vous proposons. En plus des actions, nous vous demandons aussi un retour d’informations pour que la pharmacie d’officine puisse enfin publier des résultats.

Je vous souhaite à vous, à vos équipes et à vos proches une très bonne année 2015.

Christophe WILCKE,
Président de l'URPS PHARMACIEN LORRAINE
Retour sommaire >>>
 
URPS Pharmaciens Lorraine
 
pour être sûr de bien recevoir notre lettre d'information ajouter cwilcke@urpspharmacienslorraine.fr à votre carnet d'adresse.